Achats et frais divers IDEL

Les achats et les frais divers IDEL sont un plus pour la comptabilité et la gestion de la fiscalité.

La comptabilité et les frais déductibles des IDEL

 

Voici la liste des classiques du genre:

– Tels que seringues, aiguilles, ordonnancier, tensiomètre, oxymètre, stéthoscope, alcool, solutions de désinfection.
Mais encore sets à pansement, coton, compresses (et tout le matériel médical).
Sans oublier les blouses de travail et leurs frais de blanchisserie,

A lire notre sur le matériel médical infirmier.

A lire également notre article sur la gestion de vos DASRI (déchets infectieux générés par votre activité de soins en cabinet ou à domicile.
Vous en avez la responsabilité et que vous devez stockés dans des conteneurs rigides, cartons ou sacs plastiques adéquats).

– Cotisations syndicales facultatives et cotisation ordinale obligatoire (85 € annuel pour l’IDEL ou en mixte).
Aussi consommables informatiques, fournitures de bureau, revues, livres ou documentations professionnelles.
Voir revues diverses mise à disposition aux patients du cabinet.

– Affranchissements de courriers (y compris recommandés, en suivi et Chronopost).

– Abonnements téléphone mobile, tablettes et box internet.

– Cadeaux professionnels (couronnes mortuaires, chocolats et confiseries, bouquets de fleurs, babioles diverses).
Toujours à destination de vos patients ou d’un interlocuteur professionnel avéré.

-Permanences téléphoniques, prestations de secrétariat.

 

Les frais de blanchissage

Normalement pour le libéral à part la blouse.
Pour le calcul c’est très simple : portez votre blouse au pressing une fois en début d’année, vous connaitrez ainsi le coût unitaire.
Surtout, gardez un double de la facture en cas de contrôle des services fiscaux sur chaque exercice en cours.
Il ne reste qu’à multiplier par le nombre de blouses utilisées et par un nombre convenable et réaliste de passage à la blanchisserie tous les mois.

De nos jours, un lavage et repassage d’une blouse coûte en moyenne environ 7 €.
Prévoir au minimum 2 blouses par semaine (soit environ 8 à 10 lavages par mois, donc entre 56 € et 70 €).
Tout dépend également du nombre de jours travaillés dans le mois.
A l’année c’est multiplié par 12 et cela représente un budget de frais professionnels déductibles.
Il s’agit d’une estimation proposée à titre d’exemple. A voir avec l’expert ou l’application comptable.
En clair, à compter d’aujourd’hui, vous ne porterez que des blouses en tournée et tous les jours de l’année, sauf pendant les congés !

Blague à part, il s’agit de définir un forfait de blanchisserie plausible.
Vous lavez vous-même votre linge (eau, électricité, lessive) et le fisc accorde votre évaluation forfaitaire en charges déductibles.

Et ce, dans la limite d’un usage professionnel (comme toujours si usage mixte, faire la quote-part).

 

Pour les sommes supérieures à 500 € H.T.

Ou 600 € T.T.C. (avec TVA à 20 %), les règles de la comptabilité impose la dotation aux amortissements (en linéaire ou en dégressif).
Suivant la nature de l’achat, au lieu de le déduire intégralement de suite, vous serez obligé de le faire au prorata temporis.
En appliquant un taux d’usure et d’une dépréciation, autorisées par le fisc.

Attention, si vous achetez par exemple un ordinateur neuf d’une valeur inférieure à 500 € H.T., celui-ci sera systématiquement amorti sur 3 ans.

A lire notre article sur l’achat ou la location du matériel professionnel.

 

Si vous avez un local professionnel

Vous pouvez déduire également tous les frais d’eau, de chauffage, d’électricité, de gaz, d’éventuels travaux de réfection, d’assurance.
Aussi bien pour le local que pour du matériel professionnel.
Il y a là aussi des achats et des frais divers pour l’IDEL.
Sans oublier les frais de loyer et de charges locatives ou de charges de copropriété si vous êtes propriétaire.

A lire notre article sur le cabinet de l’infirmier(e) libéral(e).

Attention en cas d’indemnisation de votre assurance professionnelle suite à un accident ou à un sinistre
Si vous recevez une somme, elle  est à déposer sur votre compte professionnel et sera intégrable à votre future imposition.

 

Les frais financiers

Ils sont aussi déductibles : intérêts d’emprunts professionnels pour l’acquisition d’un droit de présentation de clientèle.
Aussi achat de parts en Société Civile de Moyens ou de Personnes, idem en cas de création pure et simple.
Ou pour un cabinet d’infirmière libérale.

A noter que les droits d’enregistrement de ces types d’actes, sont également déductibles.

Le compte bancaire professionnel des IDEL : il est conseillé par ailleurs d’ouvrir un autre compte bancaire infirmier (cliquez notre article),.
En plus de votre compte personnel habituel, uniquement destiné à votre activité professionnelle.
Vous pourrez déduire tous les frais de ce compte (y compris la carte de paiement) et même les éventuels agios (sans excès).

 

Les honoraires rétrocédés

Ce sont les honoraires payés à votre infirmier(e) remplaçant(e) à l’issue de votre remplacement.

Attention, si vous êtes installé et que vous êtes remplacé, à savoir à propos du pourcentage de rétrocession.
Si vous en gardez un, certes vous récupérez de l’argent, mais cette somme est à intégrer dans vos revenus.
Donc  pas déductible et soumise à l’impôt et aux prélèvements sociaux (urssaf et carpimko).

 

Par opposition, les honoraires ne constituant pas de rétrocessions

Tels que les frais d’avocat, de notaire, d’expert-comptable.
Ou les frais de Contact Libéral Evolution sont tous entièrement déductibles.
(Pour la recherche d’une infirmière libérale remplaçante, cliquez ici).

 

Olivier Luck