Retraite IDEL cumul

Le dispositif pour la retraite IDEL cumul est pour les fanatiques de leur profession.
Ou pour celles qui ne peuvent hélas pas subsister avec leur retraite.

La réforme des retraites de 2023 a statué sur le cumul de leur activité libérale et de la retraite pour les IDEL.

Il existe deux systèmes différents :

  • le cumul intégral ou libéralisé ;
  • le cumul réglementé ou partiel.

A lire notre article concernant la retraite de l’infirmière libérale.
Il convient de préciser que le bénéfice de ce dispositif est strictement incompatible dans l’éventualité d’une retraite pour inaptitude au travail.
Ce qui peut paraitre logique au demeurant !

 

Retraite IDEL cumul intégral

Ce cumul permet à une infirmière libérale retraitée de continuer à exercer son activité.

Sans aucun plafond de ressource ou de revenu.
Sous réserve que vous ayez cotisé tous les trimestres nécessaires et impératifs par rapport à votre âge (maximum 172 trimestres depuis 2023).
Ou à la date anniversaire du taux plein (maximum 67 ans en 2023).
Sous réserve de bénéficier de votre retraite de base à taux plein.
Sous réserve de bénéficier de toutes vos retraites de base et complémentaires.
C’est valable pour toutes les caisses de retraites, y compris celles qui se situent en dehors de la France.

A noter que vous pouvez bénéficier de la retraite IDEL cumul intégral.
Même si vous n’avez pas encore fait valoir vos droits à la retraite en raison d’une décote ou d’un abattement.
Donc Il n’y a pas de délai de carence : vous êtes à la retraite le jour J et pouvez démarrer en retraite IDEL cumul intégral à J + 1, voir avant.

 

Retraite IDEL cumul intégral et cotisations

Certes vous pouvez travailler jusqu’à la fin de vos jours, mais vous êtes également dans l’obligation de continuer à cotiser.
Découvrez notre article sur les cotisations IDEL CARPIMKO.
Le fisc a dû « penser » que les infirmières libérales n’ont pas assez cotisé pendant leur carrière professionnelle.

Les cotisations pour la retraite IDEL cumul sont les suivantes :

  • Le régime de base avec un strict minimum de 511 € en 2023. Ce montant est prélevé même si votre exercice a un bilan négatif ou à perte.
    C’est le même calcul au prorata de vos revenus, que pendant votre activité avant la retraite.
  • Le régime complémentaire, soit 1944 € en 2023. Cependant vous ne validez aucun droit supplémentaire. En clair, vous cotisez pour le plaisir.
  • La cotisation proportionnelle du régime complémentaire disparait.
  • La cotisation de l’Assurance Supplémentaire Vieillesse (ou l’ASV) est maintenue, aussi bien pour la part forfaitaire que la proportionnelle.
    Là aussi, vous ne validez aucun droit en sus, c’est le cadeau de la maison.
  • La cotisation invalidité décès est due en totalité jusqu’à la date du premier jour du trimestre civil qui suit vos 67 ans.

 

Seconde pension retraite IDEL cumul intégral

L’infirmière libérale ouvre une seconde mini carrière professionnelle post retraite.
Elle a de nouveaux droits, mais uniquement pour le régime de base et à compter du 01/01/2023.

Toutes les majorations possibles disparaissent comme par enchantement.

Elle pourra acquérir de 60 à 550 points annuels. La valeur du point est de 0,6076 € en 2023.
L’IDEL a droit à un maximum de 3620 points pour l’intégralité de sa seconde carrière professionnelle.
Vos droits seront donc plafonnés à cette limite.
Au-delà, vous ne pouvez plus cumuler de nouveaux droits à la retraite.

Concrètement cette deuxième retraite est plafonnée à 5 % du PASS.
Il s’agit du Plafond Annuel de la Sécurité Sociale.
Soit 2199,60 € par an en 2023 et 2318,40 € par an en 2024.
Soit un maximum de 183,30 € par mois en 2023.
Soit un maximum de 193,20 € par mois en 2024.
Au-delà, plus rien. Enfin si, les yeux pour pleurer.

Finalement, c’est un moyen d’augmenter sa retraite de base, ce qui est souvent bon à prendre au regard du système actuel.
Mais à quel prix ?
Vous continuez à travailler, vous continuez à cotiser, dont une partie strictement à perte.
Mais vous ouvrez moins de droits.

 

Retraite IDEL cumul réglementé

Si l’infirmière libérale ne peut pas prétendre au cumul intégral, il lui reste le cumul réglementé.
Il n’y a pas de délai de carence : vous êtes à la retraite le jour J et pouvez démarrer en retraite IDEL cumul réglementé à J + 1.

C’est le cumul entre votre retraite classique (base et complémentaire) et votre seconde retraite qui est plafonné.
Cela doit correspondre au Plafond Annuel de la Sécurité Sociale (ou PASS).
Soit 43992 € en 2023 et 46368 € en 2024.

En cas de dépassement, le versement de votre retraite sera suspendu ou réduit en conséquence.
Pour tout connaitre de cette limite légale, voici les textes légaux issus du code de la sécurité sociale : l’article L.161-22 et l’article D.161-2-16.

L’IDEL retraite cumul réglementé va davantage correspondre aux cotisants dotés d’une retraite plutôt modeste et contenue.

 

Retraite IDEL cumul réglementé et cotisations

Rassurez vous, vous restez légalement dans l’obligation de continuer à cotiser, dans ce cas de figure.
Comme pour le cumul intégral, les cotisations pour l’IDEL retraite cumul réglementé sont :

  • Le régime de base avec un minimum imposé de 511 € en 2023.
    Toujours le même calcul au prorata de vos revenus, que pendant votre carrière professionnelle.
  • Le régime complémentaire, soit 1944 € en 2023. Cependant vous ne validez aucun droit supplémentaire.
    En clair, il s’agit là aussi d’une cotisation à perte.
  • La cotisation proportionnelle du régime complémentaire disparait également.
  • La cotisation de l’Assurance Supplémentaire Vieillesse (ou l’ASV) est maintenue, aussi bien pour la part forfaitaire que proportionnelle.
    Là aussi, vous ne validez aucun droit en sus, c’est encore une cotisation à perte.
  • La cotisation invalidité décès est due en totalité jusqu’à la date du premier jour du trimestre civil qui suit vos 67 ans.

 

Seconde pension retraite IDEL cumul réglementé

Pour faire court et le plus claire possible.
Prenez le montant de votre retraite de base et de la complémentaire.
Rajoutez y la seconde retraite de base possible.
Concrètement cette deuxième retraite est plafonnée à 5 % du PASS.
Soit 2199,60 € par an, donc un maximum de 183,30 € par mois en 2023.
Soit 2318,40 € par an, donc un maximum de 193,20 € par mois en 2024.

Le cumul total de votre retraite et de la seconde ne doit pas dépasser le montant du PASS.
Soit 43992 € divisé par 12, soit 3666 € maximum par mois en 2023.
Soit 46368 € divisé par 12, soit 3864 € maximum par mois en 2024.

 

Retraite IDEL cumul conclusion

– Pour synthétiser, c’est dommage mais ce sont toujours les mêmes qui se font avoir.
Pour ne pas avoir tous les droits en rapport aux cotisations imposées ?
Ou alors, supprimer ces dernières par équité et par transparence !

– IMPORTANT :
Dans l’éventualité d’une carrière professionnelle mixte (salariée et libérale), donc d’un cumul activité retraite mixte lui aussi :
Pensez à demander vos secondes retraites en simultané. A défaut, vous perdez vos droits. Ce serait bien dommage.

– Si vous reprenez une activité d’infirmière libérale, il y a toutes les chances que ce soit en effectuant des remplacements.
(voir notre article sur le statut IDEL remplaçant).

Pour toute information complémentaire, voici un lien vers votre CARPIMKO préférée.
https://www.carpimko.com/je-prepare-ma-retraite/le-cumul-activite-retraite

Sources carpimko.com et code de la sécurité sociale

Olivier Luck